COMMUNICATION NON VIOLENTE : l’autodéfense par les mots…

De la ceinture blanche à la noire avec de " l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace..."

Vous vous êtes déjà sentie submerger par vos émotions. Vous avez ressentie une grande colère vous envahir. Vous avez du mal à exprimer se que vous voulez vraiment !!!

Je partage avec vous dans cet article, une méthode qui à fait ses preuves. Elle est reconnue mondialement. Vous saurez désamorcer un conflit, voir une agression. Elle m’a permis de mieux m’ exprimer. Et également de mieux gérer mon impulsivité. En effet, La communication non violente (CNV) a été créée par Marshall B. Rosenberg.

Quand c’est possible !

le but étant d’établir un processus de communication non violent autour de la bienveillance envers les autres, afin de mieux gérer ses émotions et améliorer son self-control.

Avant tout, son utilisation repose sur le principe de compassion, de non violence et le développement des stratégies de communication à l’opposé de la brutalité qu’elle soit verbale ou physique. La CNV vous emmène sur la voie des mots, pour une meilleure compréhension mutuelle et la recherche d’une solution pacifique au cœur du conflit.

Marshall B. Rosenberg utilise deux personnages sous forme d’une métaphore :

  • D’un côté, nous avons le chacal, tout le monde en connait au moins « un » dans son entourage et si ce n’est pas le cas, vous avez déjà eu affaire à lui (personnage agressif, egocentrique, et violent).
  • De l’autre côté, nous avons la girafe au grand cœur (par opposition au chacal) qui sait faire preuve de clairvoyance, d’empathie et de calme.
CNV ≠ Égocentrisme


La communication non violente préconise donc de prendre toujours du recul face à une situation conflictuelle. Et à l’image de la girafe prendre de la hauteur pour ne pas réagir à « chaud ». Ce comportement entraîne plus facilement le désamorçage du litige, sans envenimer la situation en favorisant le dialogue pacifique.


La voie de la sagesse

Outre le fait que cela peut devenir une arme redoutable dans la résolution d’un conflit, la communication non violente vous amènera sur la voie de la bienveillance, de l’empathie. Pour ma part et en prenant de l’âge, je me rends compte que la voie de la violence ne répond pas efficacement dans le règlement de désaccord.


Mieux communiquer

En conclusion, la communication non violente permet de clarifier votre message et donne l’occasion à votre interlocuteur de mieux l’accepter. La règle est simple : plus la compréhension du message est élevée, moins il y a de chance de générer des tensions ou des conflits pendant vos échanges.

Cela permet également de :

  • Gérer vos émotions et d’augmenter votre self control
  • Augmenter votre confiance dans vos échanges en termes de communication
  • Développer votre empathie
  • Diminuer votre impulsivité
 Dalaï-lama modèle de compassion

.  MISE EN APPLICATION

  • Observation de la situation

Vous devez rester neutre face à la situation à laquelle vous êtes confronté. Observez et ne retenez que les faits,  sans juger.

  • Expression des sentiments

N’hésitez pas à exprimer vos sentiments, je ne vous demande pas de vous apitoyer sur votre sort mais plutôt d’exprimer avec des mots, le plus sincèrement possible ce que vous ressentez. L’erreur que l’on à tendance à faire est de rendre l’autre responsable de son mal-être.

  • Expression de ses besoins

A ce stade, vous devez déterminer et exprimer vos besoins. Selon les situations, cela peut être simplement un besoin de respect dans le cadre d’un conflit.

  • Demandes et requêtes

Dernière étape, tentez de trouver un compromis avec votre interlocuteur qui convienne aux deux parties.

Pour que votre demande ait des chances d’aboutir, elle devra être réaliste et réalisable, ne demandez pas la lune elle est déjà prise !!! Soyez le plus précis possible, avec des mots emprunts de bienveillance et d’empathie.


Dissipez les malentendus

. A RETENIR

La CNV est un formidable outil de communication positive et de résolution des conflits. La limite peut se trouver face à un agresseur avec lequel vous ne pouvez pas communiquer (sous l’emprise de drogue, d’alcool ou atteint de maladie mentale).

Le krav maga prend alors toute sa dimension de self-défense, de votre intégrité et de celle de votre entourage.

La CNV est un atout de plus dans votre pratique du krav maga, on peut la considérer comme de la self défense cérébrale pour être soi-même, en toute circonstance.

  • Mettez votre ego de côté mais ne vous rabaissez pas. Soyez en accord avec vos valeurs,
  • Prenez en compte le point de vue de votre interlocuteur afin d’analyser la situation de manière objective,
  • Contentez-vous des faits, n’interprétez pas,
  • Faites preuve d’indulgence (l’erreur est humaine !),
  • Adoptez une attitude humble, il n’y rien de pire que d’avoir à faire à « M. jesaistout »,
  • Évitez d’être impulsif,  parfois nous avons besoin de temps pour retrouver le chemin de la réflexion (excepté dans le cadre d’une agression physique où il est nécessaire d’être réactif).

Les lecteurs de cet article ont également lu :

Et vous les nouveaux audacieux et audacieuse avez vous déjà utilisé la CNV pour communiquer ?

ressources :
– Marshall Rosenberg : https://g.co/kgs/ttme9k

Partager l'article :
 
 
   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.