COMMENT AVOIR UNE ATTITUDE DE COMBATTANT ?

De la ceinture blanche à la noire avec de " l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace..."

C’est une question que l’on me pose régulièrement aussi, j’ai souhaité partager avec vous ma vision du combattant.

La première chose à comprendre, c’est qu’arborer une attitude de combattant n’est pas forcément avoir une attitude malveillante ou provocatrice, bien au contraire, c’est plutôt un état d’esprit. Je la définirai comme savoir exprimer sa combativité au bon moment.

EST-CE DONNE A TOUT LE MONDE D’ÊTRE COMBATIF

la testostérone joue un rôle important dans ce changement d’état

Je suis sûr que la première image qui vous vient en tête est celle d’un homme bodybuildé et agressif pourtant nous pouvons tous manifester notre combativité grâce à nos instincts primaires.

Les hommes sont régulièrement en concurrence directe pour séduire les femmes, ce qui donne souvent lieu à des affrontements physiques pour déterminer le mâle dominant… C’est l’instinct de reproduction.

En tant que parent, nous sommes prêts à protéger nos enfants quoi qu’il nous en coûte. Même la maman la plus douce sortira ses griffes et se transformera en véritable lionne si l’on touche à sa progéniture. C’est l’instinct parental.

Bien sûr qu’il est plus facile pour un homme de laisser ressortir sa pugnacité, car la testostérone joue un rôle important dans ce changement d’état, mais mesdames, n’oublient pas que votre instinct de survie vous permettra de vous défendre contre les agressions extérieures.

 

LA RÉACTION PSYCHOLOGIQUE

Ok, mais ça ne fait pas tout ?

En effet, malgré que nous sommes tous dotés d’un instinct de survie, nous ne réagirons pas tous de la même manière face à un danger, c’est ce qu’on appelle la « réaction psychologique ».


Selon Henri Laborit, il existe trois réactions suivant les individus :

✅ soit vous faites face et vous luttez,


✅ soit vous êtes tétanisé, incapable de bouger, identifié comme « le repli »,


✅ soit vous prenez la fuite, ce qui peut être salvateur si votre agresseur est armé ou s’ils sont plusieurs.

Ces réactions varient en fonction de nombreux facteurs.

1. Le milieu social

Selon l’environnement dans lequel vous avez grandi, vous avez été confronté plus ou moins jeune et/ou plus ou moins souvent à la violence.


L’éducation joue un rôle important dans le développement de l’agressivité. Ceux qui ont appris à exprimer verbalement leurs souhaits et leurs désirs se font mieux comprendre et entendre.

Avec un mode de communication comme la CNV (communication non-violente) de Marshall Rosenberg ou l’agressivité est transformé en empathie.

Les lecteurs de cet article ont également lu : COMMUNICATION NON VIOLENTE : l’autodéfense par les mots…

Il peut être défini comme :« Un processus qui permet à chacun d’entrer en contact avec ses besoins profonds pour mieux communiquer, en laissant libre cours à sa bienveillance naturelle. Son but : transformer les conflits potentiels en dialogues paisibles, et désamorcer les disputes. Son outil : le langage du Coeur. »

2. Le milieu familial

L’exemple le plus parlant est la fratrie. Si une fille a grandi avec plusieurs frères, elle s’adaptera et apprendra à se défendre comme « un garçon » lors de leurs chamailleries.
Inconsciemment, elle développera une force et des techniques de défenses très efficaces. C’est le fameux instinct de survie !

3. Le milieu professionnel

Il est évident que les personnes qui travaillent dans le domaine de la défense tel que Police, Gendarmerie, Militaire, Sécurité, etc., sauront affronter des actes violents avec plus de facilité, car ils reçoivent une préparation spécifique.

4. L’initiation au sport de combat

S’initier à un sport de combat est un très bon moyen d’affronter une violence dite « contrôlée ». Cela vous permettra de développer votre attitude de combattant afin de laisser surgir votre agressivité au moment opportun !

Plus tôt, on s’inscrit, plus vite, on acquiert de la réactivité face à une agression.

L’initiation au sport de combat

Vous l’aurez compris, notre manière de réagir face à une agression dépend d’énormément de paramètres. En plus de ceux cités plus haut, notre personnalité ainsi que notre vécu viennent s’ajouter à la balance.

Il est donc important de comprendre que l’on peut influencer sa combativité. Oui, rien n’est encore perdu ! Vous pouvez développer votre combativité tout au long de votre vie.

DÉVELOPPEMENT DE LA COMBATIVITÉ

Du coup, comment on fait ?

Dans mon précédent article : pourquoi retrouve t-on du développement personnel dans le krav maga, je vous expliquais comment le développement personnel peut vous aider dans votre quotidien. En effet, il est fondamental de se connaître soi-même et connaître ses limites pour situer son niveau de combativité et appréhender sa réaction face à une agression.

Lors de mes entraînements de Krav Maga, j’ai pu constater qu’il était très difficile pour les débutants de laisser ressortir leur « rage ».

un état esprit qu’il faudra adopter : ayez la gnaque !

Dites-vous qu’au-delà du geste technique, c’est un état esprit qu’il faudra adopter : ayez la gnaque !

Je ne vous demanderai pas d’aller faire des stages commandos pour vous aguerrir, mais je vais vous transmettre la méthode issue de mon expérience professionnelle de militaire que j’utilise encore aujourd’hui.

Elle sera à mettre en application durant vos entraînements de Krav Maga ou toute autre discipline.

✅ Verrouillez votre cerveau en mettant de côté vos appréhensions.

✅ Imaginez-vous en situation réelle.

✅Focalisez-vous sur la tache à effectuer : mettre votre agresseur hors d’état de vous nuire

✅ Soyez discipliné dans votre apprentissage en situation de combat.


✅ Soyez déterminé.


✅ Visualisez votre réussite à vous sortir de cette agression.

✅ Soyez assidu à l’entraînement afin d’acquérir des automatismes qui vous permettront d’être prêt le jour « J » !

Les lecteurs de cet article ont également lu : LE SWITCH : basculez en mode self défense:

 

PRÊT À AFFÛTER VOTRE COMBATIVITÉ ?

Je vous assure que si vous mettez en application cette technique, vous sentirez rapidement un changement dans votre attitude, que ce soit dans votre vie quotidienne ou lors de vos entraînements. Vous développerez un mental « herculéen », vous deviendrez un Combattant !
Je répète souvent que c’est en ayant une attitude de victime que vous serez une cible. Malheureusement, nous ne sommes jamais à l’abri d’une agression.

Il est donc très important de comprendre que ce n’est pas parce que vous aurez acquis une attitude de combattant que vous serez invincible !!

Cela, même si durant les phases d’assaut de vos entraînements, vous avez affronté des scénarios avec un agresseur armé ou avec plusieurs agresseurs.
Par contre, si une expérience comme celle-ci devait vous arriver, vous serez déterminés et prêts. Mais surtout, vous en sortirez changer !
Je vous dirai tout dans mon prochain article…

Avec tout cela, j’espère avoir répondu à vos attentes.

Et maintenant, à vos commentaires !
A vous les nouveaux audacieux, pensez-vous être combatif de nature ?
A vous les anciens, comment êtes-vous devenus des combattants aguerris ?

NB : co-écrit avec Diane Jean

Sources :
http://www.psychologies.com/Moi/Moi-et-les-autres/Relationnel/Articles-et-Dossiers/Tout-conflit-peut-se-transformer-en-un-dialogue-paisible
https://fr.wikipedia.org/wiki/Agressivit%C3%A9
http://lepouvoirdesemotions.typepad.com/lepouvoirdesemotions/2007/05/les_3_tats_de_d.html

Partager l'article :
 
 
   

5 réponses

  1. Vero dit :

    Super article !! Vraiment très intéressant car c’est justement un de mes plus gros challenge : trouver cette « gnaque » dans les combats. Merci à toi Daryus de travailler pour nous , de nous aider à progresser 👍

  2. Lan dit :

    C’est très intéressant à lire. Merci.

  3. MIMI dit :

    Merci, moi c’est la méthode qui me faisait défaut. On a tendance a vouloir en faire trop en faire d’un coup. Il faut apprendre à passer des étapes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.