COMMENT IDENTIFIER LES POINTS VITAUX EN SELF DÉFENSE ?

De la ceinture blanche à la noire avec de " l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace..."

Dans cet article, je vais aborder les points sensibles et les points vitaux du corps humain dans le cadre de la self défense. Le but étant que vous sachiez où frapper pour stopper votre agresseur. Vous devez les utiliser dans une confrontation uniquement si vous ne pouvez pas vous en sortir et que la défense physique reste votre seule option …

On ne souligne pas souvent, le fait qu’un agresseur peut se retourner contre vous devant un tribunal et avoir gain de cause …

Nous allons voir ensemble de la tête au pied les différentes zones de frappes qui permettent d’immobiliser votre agresseur. Ce qui vous donne la possibilité de stopper le conflit et de fuir. Cela vous permet de vous mettre à l’abri.

Je vais mettre l’accent sur ce que j’appelle le COUP D’ARRÊT, il s’agit de surprendre votre adversaire, la surprise étant votre meilleur atout, surtout si vous êtes une femme ou un petit gabarit …

Suivant la force d’impact de vos coups, vous pourrez provoquer une très forte douleur, voir une perte de connaissance et dans le pire des scénarios la mort …



1. Pourquoi la confrontation physique

Suivant le type d’agresseur, le premier cas, cette personne peut être alcoolisée, vous aurez beaucoup de mal à le résonner, puisque ses capacités de raisonnement sont fortement réduites.

Et dans le deuxième cas, la préméditation est au centre de sa démarche. Son but est de vous voler ou de vous agresser soit pour vous faire du mal, soit pour vous dérober un objet qu’il convoite.

Alors si tous les moyens de dialogues verbaux ont échoué, vous n’aurez plus qu’une seule option la confrontation.

Les lecteurs de cet article ont également lu :

. Neutraliser l’agresseur

Un des aspects qu’il faut absolument privilégier, c’est la protection de votre intégrité physique et de votre entourage, il est évident que lors de l’agression, je dois rentrer dans un mode de survie, ce qui va me permettre de :

✅ Fuir et se mettre à l’abri de cette attaque, éventuellement en demandant de l’aide, et en contactant les forces de l’ordre, le portable étant très répandu, cela facilite la prise de contact avec la police.


* Vous mettre à l’abri, la meilleure option en cas d’agression *

✅ Et malheureusement, si vous ne pouvez pas vous enfuir, il va falloir vous confronter à votre agresseur(s) avec l’intention de stopper cette attaque et de provoquer chez votre agresseur, une incapacité temporaire, le temps de prendre les bonnes décisions, de protection et de construire d’un système pour vous échapper …

2. L’efficacité de votre riposte

Pour que votre frappe soit efficace, vous devez absolument viser un point sensible, dans un premier temps, et en fonction de l’importance du danger, rechercher un point vital, si cela est nécessaire à votre survie.

Les coups portées à votre agresseur vont devoir provoquer une forte douleur, voir la perte temporaire de ses sens (la vision, l’audition.), ou de l’équilibre et surtout sa capacité à continuer le conflit en position debout.

Vos frappes doivent comporter les critères suivants :

✅ Toujours élaborer une technique simple, les clés de soumissions sont très dures à réaliser pendant un combat (stress, position, peur…)

✅ La frappe ne doit pas tenir compte du gabarit, mais de la fragilité de la zone percutée, comme les parties génitales, les yeux,

✅ Rechercher les zones de frappes les plus accessibles possibles.

✅ Utiliser ce qui vous entoure (chaise, sac, talon) pour vous protéger ou augmenter votre force de frappe.


3. Les différentes zones de frappes

Le corps possède énormément de points sensibles et de points vitaux, vous le savez bien, nous arrivons à nous blesser à la moindre chute.

L’intérêt pour nous, c’est de mieux les connaître, pour identifier les zones de frappe les plus efficaces à viser sur notre agresseur d’une part et, également mettre en place un système de défense qui nous permet d’être protégé au mieux.

Nous allons diviser le corps en trois grandes parties :

– Commençons par le haut du corps, de la tête au cou

✅ Les yeux sont une zone à viser en premier lieu, avec l’ensemble de la main, les doigts mis en avant cela permet d’avoir une action sur les yeux. Mais également sur les cervicales. Sans la vision, il sera très difficile pour votre adversaire de continuer le combat.

* Les yeux sont une zone à viser en premier lieu *

✅ Les oreilles sont très sensibles dans une confrontation rapprochée, vous pouvez crier très fort dans l’oreille de votre agresseur et lui crever les tympans.

Une autre option et aussi efficace, la claque avec le plat de la main au niveau de l’oreille, l’effet est double douleur et perte d’équilibre.

* la claque avec le plat de la main au niveau de l’oreille *

✅ Les tempes qui sont des points de KO très utilisé dans les sports de combat, attention, cela peut causer des dommages sur le cerveau qui sont irréversible…

✅ Le nez, et l’arête en dessous de celui-ci qui est extrêmement douloureuse.

✅ Le menton point de ko immédiat, si vous arrivez à le toucher à la base, mais cela demande déjà de la pratique et de la précision dans vos frappes.

✅ Le cou qui est une zone très sensible de côté et vitale si la frappe écrase la pomme d’Adam.


* Le cou qui est une zone très sensible *

. De la base du cou à la ceinture abdominal

✅ Le plexus solaire qui se situe la base du sternum, c’est un important centre nerveux du cœur, du foie et de l’estomac, si vous touchez cette partie qui n’est pas protégé par un muscle, vous coupez le souffle de votre agresseur.

* visez Le plexus solaire qui se situe la base du sternum *

✅ La partie où se situe le foie, cette zone est à privilégier, comme le foie représente une zone importante, vous pouvez l’atteindre facilement.


. La partie inférieure du corps

✅ Les parties génitales, une évidence pour tout le monde, mais pas si facile à atteindre !!!

✅ Les genoux, c’est l’articulation qu’il faut viser dans les premières frappes, elles immobilisent vôtre assaillant…

* c’est l’articulation qu’il faut viser dans les premières frappes *

✅ Les pieds, surtout si vous portez des talons, le principe étant d’écraser les orteils ou de perforer le pied …

Mon conseil : je ne vous ai cité que l’essentiel des zones à atteindre, je prends en considération que d’autres facteurs rentrent en compte lors d’une agression (peur, stress, position de défense).

Alors concentrez-vous sur 5 à 6 points que vous devez travailler constamment, de cette manière, vous obtiendrez l’automatisme de défense qui vous sortira peut-être de cette agression…

Je privilégie des frappes droites, types wing chun de bas en haut en dehors du champ de vision. Commencez si possible par les yeux, les oreilles, le cou, le plexus solaire et les genoux.

Les lecteurs de cet article ont également lu :

COMMENT ÉVITER 80 % DES AGRESSIONS ?

. Ce que vous devez retenir


Dans tous les cas, une agression reste toujours un moment délicat à gérer, même si l’on se prépare à le vivre dans le cadre de la self défense. Nous ne sommes jamais dans les conditions de stress réel.

Un point important, votre riposte doit être proportionnels à l’attaque et toujours dans le cadre de la légitime défense.
Vous devez prendre en considération que vos frappes peuvent causer la mort même si ce ne sont pas vos intentions …

L’objectif ultime est de vous protéger et de vous mettre à l’abri, ne cherchez pas à rentrer dans l’escalade de la violence pure et dure, mais juste à vous sortir de ce mauvais pas et enrailler ce conflit.

Enfin, dans vos entraînements de self défense, automatisez vos frappes et travaillez dans des conditions les plus proches de la rue.

Et vous les nouveaux audacieux et audacieuses, pensez-vous que vous êtes capable de frapper votre agresseur sur ses points sensibles ou vitaux ?

Sources :

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    53
    Partages
  • 53
  •  
  •  
  •  

3 réponses

  1. Estelle dit :

    C’est bon à savoir. Merci !
    Je voudrais ne jamais avoir à les mettre en pratique… Mais si c’est le cas, j’espère pouvoir en retenir quelques uns et surtout ne pas rester tétaniser face à ma peur.

    • Daryus dit :

      Le plus difficile effectivement, c’est l’aspect mental, il n’est pas beaucoup travaillé dans les dojos, mais il est tout aussi important que le travail technique. Le fait de mémoriser ces points, sensibles et vitaux, c’est un premier pas vers l’acquisition d’automatisme auto défense. Tu le soulignes très bien le plus beau des combats « , c’est quand il n’a pas lieu »…

  2. Lan dit :

    C’est intéressant à lire.
    J’aurais tendance à viser les parties génitales. Je vais me pencher un peu plus pour les autres zones.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *