LA PEUR UN ATOUT EN KRAV MAGA…

De la ceinture blanche à la noire avec de " l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace..."

Dans cet article, je vais vous parler de la peur, pas en général, le sujet est bien trop vaste et complexe. Je vais me concentrer sur la maîtrise de notre peur dans la self défense.

Et plus précisément comment essayer de la dompter, pour utiliser notre potentiel d’apprentissage à 100 %.

Afin que nos techniques de self défense soit efficace pendant l’entraînement ou le cas échéant lors d’une agression. Les exemples de peur ne manquent pas nous sommes tous confrontés à elle quotidiennement.

Pour ma part, je pratique les sports de combat depuis plusieurs années et aujourd’hui le krav maga. En partie parce que j’ai peur de mes réactions et de l’impulsivité qui sommeille en moi …

Je sais au plus profond de moi que le krav maga agit comme un régulateur sur ma capacité à maîtriser mon self-control.

Alors comment fait-on pour dompter la peur et qu’elle devienne un atout dans la pratique du krav maga ?


1. La peur mode d’emploi

La peur est une émotion qui vous prévient d’un danger imminent, elle vous permet soit de fuir, soit elle vous paralyse, ou le dernier cas de figure, vous fait passer en mode combat pour faire face à la menace.

* La peur juste un signal d’alarme *

D’un point de vue neurologique, c’est votre activation de l’amygdale dans votre cerveau qui provoque une réaction dans le temps, avec une réponse plus ou moins adaptée selon votre interprétation du danger et votre perception de l’environnement…

. La peur dans votre pratique du krav maga

Une chose est sûre, la peur n’est pas liée à une taille particulière, je vous l’ai avoué, je suis d’une morphologie imposante, mais j’ai un démon intérieur qui me fait peur, et j’essaye en permanence de le dompter.

Pour le krav maga j’ai recensé quelques peurs que j’ai pu avoir et observer à l’entraînement, qui sont normales dans la progression de chaque pratiquant :

* Instinctivement, la peur de recevoir des coups et de se retrouver confronté à des adversaires costauds lors d’assauts durs…

* La peur de se blesser lors des entraînements, c’est tout à fait légitime, je suis le premier concerné, surtout si vous utilisez votre corps dans votre activité professionnelle.


* La peur de l’intimité entre les hommes et les femmes qui font également référence à cet article.
👉 POURQUOI LES FEMMES NE SONT PAS PLUS NOMBREUSES EN SELF-DÉFENSE ?

* La peur de parler en public pour expliquer une technique ou une consigne, comme notre dojo est un lieu d’échange, fréquemment les combattants qui sont issus d’autres disciplines donnent des explications sur leurs arts martiaux …

* La peur de faire une démonstration en public, je fais allusion au passage de grade ou vous devez restituer votre apprentissage devant tout le groupe de krav maga pour certains une épreuve dans l’épreuve.

* La peur de commettre des erreurs et du rejet que cela peut provoquer au sein de votre groupe de self défense.

* Je finirai tout simplement avec la peur de l’échec, dans les objectifs que vous vous êtes fixés, par exemple l’obtention de la ceinture noire première Dan de krav maga.

Chacun peut recenser une peur, elles sont subjectivées et définies qui vous êtes et votre vécu, je ne les connais pas toutes, mais vous pouvez me les citer en commentaires, si j’ai pu omettre certaines qui vous paraissent fondamentales et vous empêchez d’avancer !!!

2. Un allié pour se dépasser

. Comment la peur se traduit-elle ?


La bonne nouvelle, c’est que la peur ce manifeste pour votre survie et vous protéger lorsque vous êtes en danger … Nous avons tous connu de grandes peurs où vos jambes se mettaient à trembler toutes seules, avec votre cœur qui battait à la chamade. Ces perturbations physiques sont dues à une montée d’adrénaline qui prépare le corps à réagir face au danger …

Alors comment je transforme cette réaction à mon avantage. Déjà pour commencer, je vous félicite, vous lisez mon article et vous vous informe sur le sujet, vous vous trouvez dans une démarche proactive.

* Une montée d’adrénaline *

Pour ma part, je pars du principe que si je sais comment mon corps va réagir, je peux mettre en place des outils pour être mieux préparé à tout type de situations…



3. Confrontez-vous à vos peurs.

. La confrontation

À ce petit jeu de la peur, la « confrontation » peut être votre meilleur atout, vous pouvez répéter autant de fois que vous le voulez une technique de défense contre un agresseur, si vous êtes paralysé par la peur ça ne vous servira à rien.

Je mets l’accent sur le fait qu’il est plus difficile de mettre en pratique les mêmes techniques de défenses apprises debout avec un partenaire conciliant que dans la vie réelle, ou d’autres paramètres que la peur rentrera en compte …

Je vous l’avais déjà évoqué, mais la mise en place de scénarios lors des entraînements est indispensable…

Les exemples que l’on peut recenser sont : dans le l’obscurité, contre plusieurs adversaires, avec des objets de l’environnement proche (bouteille de verre, fourchette, chaise), mais également dans des positions plus inconfortables assis et au sol.

. L’importance des assauts

Il est évident que les assauts en font également partie, la base pour les débutants et les intermédiaires est de recevoir des coups et apprendre à gérer l’impacte qu’ils produisent et pouvoir effectuer une remise ou se remettre dans l’assaut le plus rapidement possible… C’est un cap à franchir.

Dans la mesure du possible, vous devez augmenter votre technique de défense en étant soumis au stress d’une attaque, simulé bien sur, laissez parler votre imagination …

* L’importance des assauts *

Notez bien qu’il est très important de savoir se défendre face à des situations complexes et hors du contexte aseptisé du dojo ou de votre lieu d’entraînement.


. L’effet de surprise


La clé réside dans la diminution de ce que j’appelle « l’effet de surprise », je vous ai trouvé un bon exemple. Quand j’étais jeune recru à l’armée, on m’a appris à tirer au FAMAS (fusil mitrailleur de l’armée française), mais il n’y a rien qui vous prépare à ça, avant d’aller sur le pas de tir.

On vous donne des consignes et vous savez que vous tenez une arme qui peut donner la mort tout simplement, si vous le décidez. Alors oui, j’avais peur de me blesser ou de tirer sur un de mes camarades …

Ce qui m’a le plus marqué, c’est la détonation de l’arme, je m’en rappelle encore comme si c’était hier … Elle m’a fait sursauter, et mon cœur s’est serré … Mais comme j’étais très fier, l’air de rien, j’ai fini ma séance, je me suis relevé et mon tir était terminé …

Par la suite, j’ai recommencé cette action un nombre incalculable de fois… Là où je veux en venir, les séances de tirs sont devenues habituelles et grâce à mon expérience acquise, je me sentais confiant et alaise dans mon déroulé de séance.


. Un cercle vertueux



J’ai une formule magique à partager avec vous : la peur plus confrontation égale courage, tout simplement, je vous renvoie à un article sur le courage justement et je pense que cela vient avec le temps et les épreuves que nous impose la vie.

Les lecteurs de cet article ont également lu :

*Comment faire preuve de courage*

Mais en pratiquant le krav maga vous vous donnez des chances supplémentaires de dompter votre peur et de devenir plus fort physiquement et mentalement pour faire face à une menace éventuelle.

Et si ce danger n’arrive jamais me direz vous. Le krav maga va bien au-delà du simple fait d’apprendre des techniques pour se défendre . Je vous l’ai écrit noir sur blanc et je vous le souligne assez souvent dans mes articles, la confiance en soi prend toute sa dimension quand on sait se défendre et que l’on domine sa peur…

. Mon corps et la peur


Je vais terminer cet article avec le lien que l’on peut faire entre votre langage corporel et le fait d’avoir peur dans la plupart des situations conflictuelles de la vie courante. Je ne rentrerais pas dans le détail, car je ne suis pas un spécialiste.

Néanmoins, en Self défense, les règles que la rue m’a enseignées sont extrêmement simples. Même si vous avez peur, tenez-vous droit soyez fier de ce que vous représentez, par définition vous êtes issus d’une longue sélection naturelle… Votre regard ne doit pas être fuyant, et le plus important votre voix, elle ne doit pas laisser transparaître votre peur …

Plus simple à dire qu’à faire me direz-vous, comme une séance de sport, vous travaillez bien vos muscles pour rester en forme alors travailler également votre mental pour dompter votre peur ….



Pour conclure


Ce que l’on doit retenir avant tout s’est qu’un combattant entraîne réagira toujours mieux qu’un novice face à la peur, dans n’importe quelles situations de self défense. L’expérience acquise est une arme redoutable pour venir à bout de la peur et la maîtriser.

Et quelles que soient vos peurs, il y a toujours un moyen de les combattre. Je ne vous dis pas que le krav maga va vous apporter toutes les solutions.

Je souligne que la peur vous enferme dans un schéma de pensées dans lequel il faut sortir le plus rapidement possible. Ça demande du courage et parfois nous pouvons bénéficier de l’expérience des autres pour suivre le chemin qui nous mène à la confiance en soi …

Et vous les nouveaux audacieux et audacieuses de quoi avez-vous peur ?

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Peur

http://www.psychologies.com/Moi/Problemes-psy/Anxiete-Phobies/Articles-et-Dossiers/3-exercices-pour-surmonter-la-peur

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    53
    Partages
  • 53
  •  
  •  
  •  

14 réponses

  1. Sylvain Brun dit :

    Salut daryus, ton article est excellent, je dirais que c’est l’un de tes meilleurs . L’explication de la montée d’adrénaline et son effet permet de mieux comprendre ce qui arrive et de ce fait mieux le gérer.
    Merci

    • Daryus dit :

      Merci, comme tu le dit si bien, il faut la transformer, comme les dragsters et la fameuse injection de protoxyde d’azote qui booste leurs performances … Il suffit juste d’appuyer sur le bon bouton !!!

  2. Vero dit :

    Encore un article super intéressant. A lire et à relire. Ce qui est vraiment chouette, c’est d’avoir ce double ressenti : à la fois se reconnaître dans la description que tu fais de certaines situations, de certaines émotions, mais aussi d’apprendre, de comprendre de nouvelles notions. Franchement, Merci !!

    • Daryus dit :

      C’est moi qui te remercie, tu fais partie de mes fidèles lectrices, vos compliments me donnent la force de continuer et de vous donner encore plus d’infos pertinentes qui nous permet d’avancer vers une meilleure pratique de la self défense et de conserver un mental d’acier …

  3. Emmanuel dit :

    Franchement bravo pour cette article !
    Pour ma part prendre des coups mêmes si ils sont réduits niveau puissance font peur car ils peuvent nous blesser et faire mal.
    Mais a mon niveau l’envie de faire mieux que l’adversaire en face passe avant tout.

    • Daryus dit :

      C’est normale comme réaction, mais tu verras à force d’entraînement, tu ne feras plus attention, tu n’auras qu’une seule idée en tête remise à chaque fois que l’on t’atteint pendant les assauts.

  4. Lan dit :

    J’aime beaucoup ton article. C’est intéressant à lire.
    Comme Véro, certaines peurs, certains exemples me parlent. Je n’ai plus qu’à trouver comment lutter contre certaines. 😉

    • Daryus dit :

      Je peux me permettre de demander les quelles, peut être as tu les mêmes peurs que certains ou certaines de nos lecteurs et lectrices. Il est toujours plus facile de trouver des solutions à plusieurs.

      • Lan dit :

        Coucou
        Je prends enfin le temps de te répondre.

        J’ai un peu peur de passer devant tout le monde, d’être sous les regards des autres. J’ai dû mal avec ça mais je pense que c’est lié à mon manque de confiance en moi.
        J’ai aussi peur de l’échec, peur de me faire agresser le soir tard en ville, )les quelques fois où je sors).
        J’ai peur de blesser mes partenaires au Krav Maga, surtout quand on débute. Je suis davantage rassurée quand j’ai un partenaire plus gradé car il sait / saura parer mes petits coups.

        • Daryus dit :

          La peur est une réaction normale, les deux peurs d’un bébé : c’est tomber dans le vide et le bruit assourdissant, tout le reste vient avec l’éducation, l’environnement, les modèles … Alors bien sûr que j’ai aussi peur de parler en public, mais je l’ai réalisé plusieurs fois à l’armée et les premières fois, c’était catastrophique.
          À propos de l’échec, j’ai une philosophie à partager avec toi, plus j’échoue et plus je me donne des chances de réussir…
          Pour les agressions du soir, tu es passé en mode proactif, tu es passé à l’action, tu auras de moins en moins peur, parce que tu auras les bases du krav maga pour assurer ta survie.
          Je termine par la peur de blesser tes partenaires … C’est du flan quand on fait du krav maga, on ne fait pas de la danse classique avec tous le respect que je dois à cette discipline…
          Pour te prouver que tu es sur la bonne voie … Tu as eu le COURAGE de nous avouer tes peurs et de les partager avec nous et je te remercie.

          • Lan dit :

            T’as raison sur ce dernier point. C’est du flan avec le recul. 🤣😅 C’est même contradictoire avec un de mes commentaires’ précédents, quand je disais que j’ai pas peur de me prendre des coups. Ça me vexe par contre 😉

          • Daryus dit :

            j’ai bien vu que tu n’avais pas peur de prendre des coups « je suis désolé », si j’ai pu te vexer… je reste marqué par mon passé de militaire brut de décoffrage. Tu pourras te défouler sur moi la prochaine fois qu’on mettra les gants…

          • Lan dit :

            Non c’est de prendre des coups qui me vexe 😉
            Mais bon j’ai quand même le droit de défouler sur toi ? 🤣😅

          • Daryus dit :

            je te rassure personne n’aime recevoir des coups, une bonne garde ça aide … tu pourras ESSAYER de te défouler sur moi, mais je risque de beaucoup te vexer 🤣🤣🤣

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.