LA DIÉTÉTIQUE DU KRAV MAGA ANALYSE PAR « SECRET DE NUTRITIONNISTE »

De la ceinture blanche à la noire avec de " l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace..."

Comme promis nous retrouvons Marie du blog « secret de nutritionniste ». Elle va nous donner des conseils essentiels pour améliorer notre diététique.

Ses recommandations nous aideront à mieux vous alimenter. Vous le savez comme moi, la réussite de la ceinture noire de krav maga passe aussi par une alimentation saine et équilibré.

🎧 La marche à suivre : Pour écouter ce podcast en live, lancez tout simplement le lecteur au dessus de ce post.

💻 Pour le télécharger le MP3, cliquez sur le bouton “Download” juste en dessous.

PS : si vous ne savez pas ce qu’est un podcast ni comment l’utiliser, je vous invite à lire ces deux articles qui vous expliqueront tout à leur sujet. Ils sont faits par Olivier Roland :

Vous avez la retranscription de ce podcast juste après. Je vous ai mis les liens sur toutes les informations essentielles abordées lors de ce podcast.

C’est parti !

Daryus : bonjour Marie !

Marie : Bonjour Daryus !

Daryus : (rire) je suis très content de te retrouver, là cette fois-ci, depuis la dernière interview (vous pouvez la retrouver juste en dessous) où je t’ai expliqué ce que c’était le KRAV MAGA, donc là maintenant c’est à mon tour de te poser des questions par rapport à la nutrition.

👉 INTERVIEW PAR SECRETS DE NUTRITIONNISTE : LE KRAV MAGA DECRYPTE PAR DARYUS DU BLOG CEINTURE BLANCHE

INTERVIEW PAR SECRETS DE NUTRITIONNISTE : LE KRAV MAGA DECRYPTE PAR DARYUS DU BLOG CEINTURE BLANCHE

Marie : hum hum.

Daryus : parce que j’ai fait un article justement sur la nutrition, en disant que c’était vraiment le carburant de tous nos efforts et de tout ce qu’on entreprenait. Parce que c’est comme une formule 1, si tu lui mets de l’essence de chez Auchan, elle n’avancera pas.

Je pense à cette réflexion, donc je m’alimente bio, voilà je suis vraiment dans une démarche où j’essaye de faire mes plats moi-même, comme ça je sais ce qu’il y a dedans, avec moins de transformation possible.

Et je me disais que c’était super intéressant d’avoir justement tes conseils, parce que comme tu es nutritionniste, tu peux vraiment nous éclairer sur certains points.

Et voilà, je vais te laisser te présenter, comme ça nos lecteurs et nos spectateurs de Ceinture blanche sauront qui tu es et on pourra justement t’écouter.

Marie : d’accord. Je m’appelle Marie, je suis nutritionniste, donc je reçois des gens dans mon cabinet en consultation individuelle.

La plupart pour perdre du poids finalement, mais aussi des sportifs qui veulent améliorer leur alimentation pour leur effort physique qui demande des apports un peu particuliers. J’interviens aussi en conférence, je fais des conférences au grand public, voilà.

Daryus : d’accord.

Marie : et puis, il y a presque six ans maintenant, j’ai eu un petit garçon, et j’ai voulu réorienter un peu ma pratique, donc je fais moins de consultation individuelle, et je me suis lancée dans le blog. Donc depuis 1 an et demi, le blog « Secrets de Nutritionniste » existe, pour avoir une vie familiale plus équilibrée finalement.

Daryus : et plus épanouie.

Marie : voilà.

Daryus : C’est comme ça qu’on s’est connu justement, c’était sur un carnaval d’article.

Marie : sur « dépasser ses limites ».

Daryus : c’est ça exactement, et on pourra les retrouver justement dans les différentes présentations, on mettra justement nos articles, comme ça au moins, les gens ils te verront. Enfin, je trouve que c’est un bon thème.

COMMENT DÉPASSER SES LIMITES

Marie : oui.

Daryus : hein (rire) c’est un très bon thème.

Marie : (rire).

Daryus : merci de t’être présentée, ma première question, je voulais savoir s’il fallait un régime particulier pour pratiquer le KRAV MAGA ?

Parce que justement, tu sais, on a cette partie un peu sportive, où on doit se dépasser, et on a besoin d’énergie, et je voulais savoir s’il y avait un régime spécial ?

Marie : hum hum, ben écoute, déjà je n’aime pas le mot « régime », je préfère « alimentation générale » on va dire.

Daryus : oui !

Marie : tu parlais du « fait maison », tout à l’heure. Je pense que pour tout un chacun, qu’on soit sportif ou pas, manger bio et le fait maison, ce sont les deux chevaux de bataille du secret nutritionniste, tu vois ?

Daryus : d’accord, je vois.

Marie : voilà, le fait maison et le bio, ce sont deux choses auxquelles je crois énormément, qu’on soit sportif intense ou pas, je pense que c’est la base pour tout le monde parce que ben notre corps c’est notre capital le plus précieux, il faut en prendre soin, tu vois.

Daryus : oui, ouais bien sûr, comme on l’a dit.

Marie : voilà.

Daryus : mais je ne comprends pas les gens qui investissent dans leur voiture plus que dans leur santé, tu vois ce que je veux dire ?

Marie : ça, c’est des choix de vie (rire)

Marie : donc la base c’est ça, c’est le contrôle de l’alimentation, parce que finalement le marketing pratiqué par la grande distribution essaye de nous faire acheter pleins de choses qui nous facilitent la vie, mais qui finalement ne sont pas bonnes pour notre l’organisme.

Les lecteurs de cet article ont également vu cet vidéo : Périco Légasse : Malbouffe et Mondialisation ?

Périco Légasse : Malbouffe et Mondialisation ?

Daryus : bien sûr.

Marie : hein ? Donc ça, c’est la base, alors ce n’est pas toujours facile à mettre en œuvre, des fois ça demande beaucoup d’efforts quand même de s’organiser pour faire de la cuisine maison, et s’approvisionner, quand on a une famille.

Le régime spécial pour un sport intense, j’ai envie de dire, comme le corps qui est soumis à un sport intense, il a encore plus besoin de nutriment de super bonne qualité.

Tu vois, tu parlais de la formule 1 tout à l’heure, qu’il faut mettre de l’essence de bonne qualité.

Un sportif, il doit mettre des aliments de bonne qualité dans son assiette, tu vois. Alors de bonnes qualités, c’est quoi, c’est le plus simple possible de produits sain, donc pas de produit ultra-transformé, mais du fait maison, d’accord.

Daryus : oui.

Marie : et puis dans le « régime spécial sport intense », j’ai envie de dire que le corps, il est soumis aussi à des perturbations, tu vois, à des choses très intenses à vivre. Donc le carburant doit être essentiel, le carburant c’est bien sûr les glucides.

Donc là ça va être plus des glucides.

Un exemple de glucides : Quinoa salade

Des graisses de bonne qualité, des lipides de bonne qualité, et puis des protéines assez maigres et de très bonnes qualités aussi, c’est-à-dire que ce soit végétal ou animal, mais il en faut.

La composition des différentes huiles

Daryus : oui, moi je fais les deux maintenant, j’ai vraiment augmenté mon capital de protéines végétales, lentilles corail, enfin je les diversifie.

Marie : oui.

Daryus : je vois vraiment la différence, il y a moins de déchet. Le problème de la viande rouge, c’est que ça acidifie le corps et on commence à avoir des tendinites.

Depuis j’ai réduit, enfin depuis j’ai équilibré les deux, mais je fais une part de 50-50. Eh bien j’ai beaucoup moins de problèmes, voilà, moins d’inflammation dans mon corps.

Marie : oui effectivement, l’inflammation, elle va être abaissée, et il faut avoir une consommation plus large de fruits et légumes bio.

Daryus : ça j’en consommais déjà beaucoup, mais je consommais beaucoup de viandes rouges, plus que j’en devrais (rire).

Donc j’ai réduit déjà par rapport à mon impact sur la planète, je suis en pleine prise de conscience-là. Donc j’ai réduit ma viande, j’en mange beaucoup moins que par rapport à avant.

Une vidéo que je veux partager avec vous : VIANDE ET CLIMAT : L’EFFET BŒUF

Marie : d’accord.

Daryus : maintenant je fais des repas sans poisson ni viande. Et donc mon apport en protéine, il est uniquement végétal. Donc ma deuxième question, c’est la répartition des glucides protéines, tu sais dans le régime.

Marie : oui.

Daryus : parce que je l’avais déjà mis dans un article, mais c’est toujours bon de le rappeler… Par exemple, moi ce que je fais, c’est augmenter ma dose de protéines, normalement c’est 0,8 g et je suis passé à 1,2 g ou 1 g (par kilo au poids du corps), ça dépend des jours.

Marie : 0,8 g c’est pour quelqu’un de vraiment sédentaire Daryus. Donc si tu es un sportif intense, tu peux largement augmenter.

Daryus : oui, moi je suis passé à 1,2 g oui 1,2-1,5 g je n’ai pas vu une différence de fonte de masse ni rien, de toute façon, les protéines, ce n’est pas très bon pour les reins, donc 1,2 à 1, 4 g c’est bien. (pour infos je fais 110 kg)

Marie : il ne faut pas abuser quoi, les reins ils ne peuvent absorber une énorme quantité donc ça ne fera pas plus gonfler les muscles, d’en manger énormément en fait, c’est un risque plutôt d’abîmer la santé.

Je parle déjà énormément de la qualité d’alimentation dont on a parlé au début de l’interview, tu vois.

Les protéines, ce qui est bien c’est d’en avoir un peu à chaque repas, au lieu d’avoir un énorme morceau de viande rouge (ou de poulet 😉) à midi, puis de se dire, c’est comme ça que je suis tranquille, je n’en mangerais pas ce soir. Ça ce n’est pas le bon compromis.

Daryus : je suis d’accord, il faut répartir sa dose de protéine dans sa journée.

Marie : ouais, la répartition sur la journée est bien meilleure en assimilation pour l’organisme que d’avoir tout d’un seul coup, parce que tout d’un seul coup, l’organisme il va en prendre un peu, le reste il va l’éliminer par les reins.

Alors que si on en a très régulièrement dans la même journée, c’est là que ça porte ses fruits.

Les protéines en chiffres

Daryus : d’accord.

Marie : et puis, tu vois quand on parle trop de la répartition en glucide protéine et lipide, on en oublierait presque les fruits et légumes. Et les fruits et légumes, ils jouent un grand rôle.

Donc voilà, et sur les glucides, j’ai plutôt tendance à dire qu’il faut faire avec l’appétit, tu vois ?

Daryus : d’accord.

Marie : pour aller d’un repas à l’autre, il faut doser sa dose de glucide, pour finalement ne pas avoir faim au repas d’après.

Et puis les glucides, il faut des bonnes qualités, de glucide complet, donc plutôt des céréales, semi-complètes, complètes, des légumineuses, ce sont tous des féculents très intéressants.

Daryus : d’accord, je connais une méthode de mesure de quantité, qui prend comme référence la main, le creux de la main, le poing, le pouce…

Marie : on peut avoir des repères comme ça.

Daryus : d’accord.

Portions alimentaires : repérez-vous avec vos mains

Marie : et pour les lipides, j’ai envie de te dire aussi, on disait tout à l’heure des protéines de bonne qualité, donc il faut plutôt des viandes maigres hein, le gras de la viande, il vaut mieux l’enlever. Et puis, en lipide de bonne qualité, il vaut mieux consommer des huiles végétales, donc olive, colza, noix.

Daryus : oui, noix, voilà.

Marie : à raison de 2 cuillères à soupe par jour, par exemple.

Daryus : d’accord.

Marie : donc cru, c’est-à-dire qu’on ne compte pas celle qu’on met en cuisson, on en met le moins possible et il vaut mieux les mettre cru dans son assiette.

Daryus : OK.

Marie : le super bon réflexe à avoir, c’est par exemple, quand on met la table, on met les assiettes, on met les couverts et on met les huiles végétales sur la table aussi, en même temps.

Daryus : ah oui.

Marie : tu vois, à tous les repas, il faut penser à en mettre dans chacune de nos assiettes.

Daryus : d’accord, parce que quand tu fais de la cuisson, ça dégrade en fait les huiles, c’est ça ?

Marie : oui, ça les dégrade, l’huile d’olive, elle est très bonne pour la santé, on peut l’utiliser en cuisson, mais en fait il vaut mieux en mettre le moins possible par exemple, pour faire revenir les oignons, voilà, le moins possible.

Et en mettre ensuite sur ces légumes ou ses pâtes.

Daryus : pour avoir des omégas 3 le moins dégradés possible, d’accord OK.

Marie : Et puis l’huile de colza, l’huile de noix, l’huile de lin, il faut faire très attention parce qu’elle s’oxyde très rapidement, donc il faut la consommer dans le mois.

Daryus : OK.

Marie : donc ça c’est pour le risque inflammatoire et des choses comme ça, donc c’est des produits très intéressants aussi.

ALIMENTS PROTECTEURS : Les ANTI-OXYDANTS

Daryus : alors, autre question, le repas idéal avant un passage de grade, donc tu sais, je t’avais expliqué la dernière fois, on mettra un lien justement pour les spectateurs, justement comme ça ils pourront aller voir l’interview sur KRAV MAGA.

Marie : oui.

Daryus : comment gérer au niveau nutritionnel le passage de grade, qui dure au moins une bonne heure entre le passage technique et le combat ?

Daryus : donc je voulais savoir si le fameux repas de pâtes la veille, c’est bon, pour se charger en glycogène …

Marie : alors oui, bien sûr. Bon, je dirais même que pour être optimal, c’est même les trois jours avant, qu’il faut essayer de charger.

Daryus : trois jours avant, OK.

Marie : et puis le glycogène, il se forme avec des glucides, donc repas de pâtes, etc. et aussi beaucoup d’eau.

Daryus : d’accord.

Marie : il faut bien s’hydrater pour justement et bien charger en glycogène…

Daryus : oui.

Marie : Donc, en une heure, il n’y a pas besoin d’apporter des boissons sucrées ou des choses comme ça, d’accord. Il vaut mieux charger avant.

Daryus : ah et les boissons isotoniques, j’avais donné une recette, tu sais, avec un peu de jus de fruit, du sel, et puis qu’est-ce qu’il y avait d’autres, jus de fruit, sel et puis un autre ingrédient.

Marie : de l’eau.

Daryus : C’etait une boisson isotonique fait maison et je trouvais qu’elle était bonne.

Marie : oui, oui, avec des ingrédients simples et sains c’est bien.

Daryus : naturellement.

Marie : tu l’utilisais pendant l’effort ou après l’effort, parce que ça peut être aussi une récup ça ?

Daryus : oui, on pouvait utiliser les deux, c’était pendant l’effort surtout pendant qu’il faisait chaud, très chaud.

Marie : d’accord.

Daryus : et après l’effort aussi, c’est bien parce qu’effectivement, t’avais des grosses pertes hydriques, donc pour se recharger c’est bien. Moi je fais les deux.

Marie : oui.

Daryus : enfin, ça dépend de mon état de pratique, mais j’utilise ça, ce système, quand je suis fatigué.

Marie : d’accord.

Daryus : j’utilise les compotes de mes filles, elles ont des compotes à la cerise, à la banane. Donc je mélange dans un litre d’eau, et je mets une pincée de sel, et franchement, moi je sens vraiment le petit coup de « boost » pendant l’entraînement.

Tu sais, j’en bois beaucoup pendant l’entraînement, mais peut-être pas pendant les passages de grade.

Marie : et l’entraînement, il peut durer deux heures ?

Daryus : oui, ça dure deux heures.

Marie : oui, c’est ça.

Daryus : moi je le fais avant…

Marie : en fait, on a besoin d’apport complémentaire, comme ça, quand ça dure un peu plus d’une heure. Sur une heure, normalement on n’en a pas besoin.

Daryus : le tout, c’est que je viens m’entraîner techniquement avant, des fois ça me prend deux heures et demie. C’est dès que je suis en passage de grade là je l’utilise.

Marie : oui là, la boisson elle est nécessaire, je suis d’accord. Voilà, selon la question que tu m’avais posée au début sur une heure, vraiment, de passage de grade, il n’y a pas besoin, mais là c’est vrai, quand tu dépasses une heure et demie, là les boissons de l’effort et de récupération sont nécessaire.

Daryus : OK c’est cool (rire). Donc est-ce que tu as un régime idéal ? C’est-à-dire, tu sais un régime crétois ou intermittent, enfin tous ces régimes-là ?

Enfin, je sais que tu n’aimes pas le terme, une alimentation idéale, tu vois… (rire)

Est-ce que tu as une alimentation idéale pour nous pratiquant de KRAV MAGA ou pour un sportif, je pense qu’il y a les sportifs aussi qui vont écouter notre interview.

Marie : eh ben écoute, je ne suis pas pour le jeûne, proprement parlé, par contre le régime crétois oui, il dépasse tous les autres et depuis très longtemps, et voilà, si on veut en suivre un seul, c’est peut-être celui-là qui est vraiment optimal pour vous

On ne parle même pas d’un poids de forme ou quoi, c’est vraiment pour la santé.

RÉGIME MÉDITERRANÉEN : manger sainement ET se faire plaisir !!

Daryus : oui.

Marie : être en pleine santé, alors là on peut parler de régime parce que c’est vraiment un truc cadré, voilà, plus de poisson, plus de légumes, d’huile d’olive, oui.

Daryus : pourquoi l’intermittent te semble moins approprié…

Marie : c’est parce qu’en fait, dans ma philosophie, si tu veux, je préfère qu’on apprenne à amener à son corps juste ce qu’il lui faut.

Alors ce n’est pas toujours facile hein, tu vois, mais plutôt que de lui donner dès fois trop, et puis de devoir passer par du jeûne ou de la détox, parce qu’on a abusé, tu vois ce que je veux dire.

Daryus : c’est un peu comme quelqu’un qui veut arrêter de fumer. Et puis il ne fume pas de la semaine, et le week-end, il va fumer deux ou trois paquets de clopes.

Marie : voilà.

Daryus : pour moi, c’était dans ce délire-là. J’avais eu une conversation comme ça avec un ami, qui est un peu dans l’alimentation. Il surveille ce qu’il mange. Et il me disait, oui, des fois j’attends le week-end pour me faire des « cheat meals ».

Je lui dis, c’est dur ce que tu fais, il vaut mieux peut être de temps en temps que tu te fasses plaisir avec des repas de socialisation, c’est-à-dire quand il y a un repas en famille, pour ne pas être mis en marge.

Marie : bien sûr.

Daryus : pour moi c’est moins néfaste de manger les petites douceurs en petite quantité.

Marie : je suis d’accord.

Daryus : ton corps ne comprend pas ce qui lui arrive, toute la semaine tu traites bien, et d’un seul coup, tu te traites mal.

Marie : et puis ce n’est pas ce jour-là que ça va se payer, c’est aussi les jours d’après où on va se sentir plus fatigué ou moins performant.

Daryus : et souvent, ces gens-là, ils regardent le poids, mais ils ne regardent pas ce qui se passe après…

En fait, quand tu manges beaucoup comme ça, tout le monde va se retrouver dedans.

Quand t’as fait un gros repas !

Comment tu te sens après ?

Tu te sens lourd et lent. Et ensuite plus on vieillit, plus tu mets du temps à digérer. Derrière, t’as peut-être des boutons qui surgissent parce que t’as mangé trop de sucre ou trop de graisses, trop de tout.

Donc voilà, je ne sais pas si ça vaut le coup pour une heure de plaisir et d’avoir deux ou trois jours derrières où tu n’es pas bien.

Et ça entache tes entrainements, ça entache ton énergie, ça entache plein de choses.

Marie : c’est sûr.

Daryus : ça, ça n’engage que moi, ce que je suis en train de dire. C’est ce que j’ai remarqué. Après, je ne dis pas que je ne l’ai pas fait, je suis passé par là aussi, j’ai fait des gros écarts.

Mais avec le temps, parce que je rejoins vraiment ton blog, c’est qu’il faut manger de temps en temps, il faut se prendre des douceurs, manger et se faire des « écarts ».

Et comme ça, ils ne sont pas trop violents quand tu les faits. Et manger sainement la plupart du temps, avec des produits sains comme tu le dis…

Marie : cuisiner maison.

Daryus : maison, bio, prendre plus le temps d’aller faire des courses bio. De toute façon, c’est de l’énergie gagnée derrière et tu seras plus productif au travail donc tu gagneras plus d’argents. Ça, c’est un cercle vertueux, enfin je le vois comme ça, voilà.

Marie : OK (rire).

Daryus : Donc le complément alimentaire idéal pour toi, enfin les compléments ou le complément, quelle est ton avis sur les compléments alimentaires ?

Marie : eh ben, je ne suis pas médecin, donc je ne prescris pas de complément alimentaire, personnellement. Le seul qui est voilà au-dessus du truc ; maintenant, on le sait que 70 % de la population est en dessous du taux de vitamine D.

Notamment en hiver puisqu’on vit dans l’hémisphère nord et voilà. Donc, ce serait le seul, voilà, je pourrais conseiller comme ça, je ne le prescris pas en consultation, mais c’est le seul que je pourrais conseiller.

Parce que sinon, une alimentation équilibrée où on mange de tout et du fait maison et des aliments de bonne qualité, avec les huiles dont on a parlé et tout, ça couvre la totalité des besoins du corps, il n’y a aucun souci.

Daryus : alors, je ne voudrais pas qu’on finisse cet interview sans que tu aies quelque chose à dire d’essentiel à nos lecteurs et spectateurs. (rire)

Sur ma chaîne « ceinture blanche », je ne veux pas qu’on passe à côté. Alors, est-ce que tu as un message à faire passer ?

Marie : eh bien le message à faire passer, je pense qu’on a commencé l’interview avec et c’est même toi qui l’as dit, ce n’est pas moi, je t’ai dit, ce sont les deux chevaux de bataille du secret nutritionniste, je pense que le but c’est de prendre soin de son corps, vraiment parce que c’est un temple précieux et voilà.

Et en prendre soin c’est mettre de la bonne nourriture qu’il faut dedans, notamment en produit fait maison.

Choisir des bons produits de bonnes qualités et fait maison, et par l’agriculture biologique. Je pense que ce sont les deux choses vraiment importantes pour prendre soin de soi.

Daryus : pouvoir faire son potager, là, je vais commencer la permaculture, c’est cool.

Des framboisiers fraichement plantés dans mon jardin

Marie : super.

Daryus : avec un super site (Le Potager de Santé Boutique Graines Rachel et Pascal Poot) où j’ai trouvé des graines qui poussent avec pas trop d’eau (rire).

Marie : ouais, mais c’est super ça.

Daryus : c’est mon nouveau créneau, voilà.

Marie : moi, j’ai un grand potager aussi et du coup un congélateur parce que sinon quand on produit beaucoup, tout arrive en même temps pendant l’été.

Daryus : on a une cave donc on va mettre tout dedans, enfin j’ai trouvé le système, juste le faire pousser, je fais par étape et je verrais comment conserver mes récoltes.

Daryus : le système bain-marie là, ça peut être pas mal, je ne sais pas ce que t’en penses.

Marie : le système bain-marie, dit moi ? En bocaux ?

Daryus : en bain-marie, en bocaux.

Marie : ouais, eh ben moi je n’utilise pas parce que je trouve qu’il y a une trop grande cuisson, tu vois, trop longue.

Daryus : ça dégrade les aliments…

Marie : et du coup, ça enlève les vitamines. Donc moi, je suis plutôt adepte de la congélation, et puis j’ai fait un article, il n’y a pas très longtemps sur « secret nutritionniste », je ne l’ai pas encore testé.

Daryus : on le mettra en bas.

Marie : c’est les légumes lacto-fermentés, tu regarderas. Donc là, il n’y a pas de recuisson, c’est une conservation ancestrale au sel et du coup, ça favorise les bonnes bactéries dans le pot à légumes lacto-fermentés et c’est très très bon pour la santé.

Daryus : OK super, ben je vais découvrir un nouveau truc tout de suite (rire).

👉Les légumes lacto-fermentés, c’est quoi ?

Marie : voilà (rire)

Daryus : merci de m’avoir consacré du temps.

Marie : merci à toi.

Si vous souhaitez regarder cette interview, le lien se trouve juste en dessous :

DIETETIQUE ET KRAV MAGA ANALYSE D’UNE NUTRITIONNISTE !

À vous de jouer maintenant :

Ceux qui me connaissent savent que je suis un bon vivant, j’adore manger, surtout les bons « gueuletons » en familles. Oui c’est mon péché mignon. Alors, je ne vais pas vous culpabiliser en vous donnant des recommandations que vous n’allez pas tenir dans le temps.

Le conseil que je vais vous donner tient en une phrase : soyez curieux en matière d’alimentation pour trouver ce qui vous convient le mieux.

Et les conseils de Marie qui me parlent le plus sont :

✅ Cuisiner maison.

✅ Et du bio si possible.

✅ Le « must » avoir sont propre jardin.

Je vous souhaite de belle découverte alimentaire sur le blog de mairie.

Et vous le nouveaux audacieux et audacieuses quels aliments privilégiez-vous pour vos entrainements ?

RESSOURCES :

Secrets de Nutritionniste

Facebook secret de nutritionniste

Le Potager de Santé Boutique Graines Rachel et Pascal Poot

Le Potager de A à Z -1- (le commencement)

Supermarchés : peut-on échapper à la malbouffe ? – Tout Compte Fait

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    53
    Partages
  • 53
  •  
  •  
  •  

2 réponses

  1. Simon Pellet dit :

    Excellent cet article!

    Il y a beaucoup de points qui sont abordés, c’est super complet.

    Moi qui fait attention à ce que je mange, ça donne envie de faire attention à d’autres points.

    Les pratiquant(e)s de krav maga et les sportifs/ves sont prêt(e)s en lisant cet article👍

    • Daryus dit :

      Merci Simon de ce retour effectivement il est très complet cet article. Après cet article, j’ai trouvé de la vente en ligne de produit « bio » près de chez moi. Comme quoi, un simple article peut te donner une habitude de consommation bonne pour ton bien être et pour la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *