Le régime du guerrier (The Warrior Diet)

De la ceinture blanche à la noire avec de " l'audace, encore de l'audace, toujours de l'audace..."

Salut Pierre, ça fait plaisir de se retrouver sur Ceinture Blanche. On a décidé aujourd’hui de parler du fasting. Imaginez une méthode qui vous permet de manger ce que vous voulez et quand vous le voulez.

Plus de contrainte horaire, vous mangez quand la faim ce fait sentir…

La liberté totale !

En plus C’est parfait, nous avons la parole d’un coach, d’un sportif professionnel pour avoir les bénéfices et les procédés du “fasting” ou du jeûne intermittent en français dans le texte.

Je trouve que tu expliques bien les concepts comme celui-ci. Cela nous permet de bénéficier de l’avis du “pro”.

C’est une méthode qui peut surprendre. Surtout pour un sportif qui pratique la musculation. Parce que la formation générale nous apprend qu’il faut manger une permanence pour prendre de la masse musculaire et pour sécher aussi.

Pour les culturistes, il faut manger toute les 3 heures par rapport à un cycle de protéine et d’anabolisme. Afin d’éviter le catabolisme. je l’ai fait pendant des années.

Et je comprends que le “fasting” ça peut choquer des gens qui souhaitent prendre de la masse musculaire. Et qui ont des connaissances dans la préparation physique.

Donc je mangeais 6 fois par jour. Plutôt équilibré et je m’entraînais. Le dogme classique de la musculation. C’est de s’entraîner entre 2 et 5 fois par semaine.

En pratiquant un sport complémentaire à côté. J’ai testé énormément de pratique pour comprendre un petit peu le fonctionnement des régimes alimentaires.

Quand j’avais une vingtaine d’années, je faisais 84 kg et je voulais peser ce poids parce que je voulais être en poids-lourd en karaté. Je considérais que c’était la meilleure catégorie.

Mais naturellement si je faisais attention à ma nourriture j’aurais été plus mi-lourd que poids-lourd. Je ne suis pas un véritable poids lourd.

Après ma carrière de karatéka, j’ai commencé à boxer en moins de 81 kg et en moins de 75 kg. Et ça, avec l’alimentation classique, en mangeant 6 fois par jour, avec des restrictions caloriques.

Sans aucun écart alimentaire. C’est-à-dire pas d’alcool, pas de fast-food, pas de pizza… Vraiment une alimentation saine, au sens strict du terme, au maximum comme on l’entend.

À la fin de ma carrière de boxeur, vers vingt-huit ans, j’avais beaucoup de mal à tenir en moins de 75 kg. parce que ce n’était pas mon poids naturel. Je me suis orientée vers mon autre plaisir : la musculation…

Mon objectif était de prendre du poids. Alors je suis monté jusqu’à 108 kg. Avec ce poids, d’un point de vue naturel, je n’avais pas un physique de culturiste, mais plutôt de rugbyman des dernières générations.

C’est -à -dire une masse globale mais pas de muscle dessiné.je n’avais pas de ventre mais on ne voyait pas mes abdominaux.

J’avais 20 pourcents de masse grasse. Entre 20 et 24 on peut déterminer. Il est difficile en vrai d’être naturel, on dit “nati”.

C’est dur d’être volumineux et sec en même temps. Tu as énormément de philosophie d’entraînement sur ce concept, mais c’est très compliqué.

Par la suite, je me suis présenté pour faire ma reconversion professionnelle, j’avais 35 ans. Mon poids était compris entre 102 et 104 kg quand j’ai passé les tests de sélection (diplôme de coach sportif).

À la fin de l’année, il fallait valider des performances régionales en termes de force athlétique. En fait, tu peux être massif et pas spécialement fort. Par rapport à mon gabarit je n’étais pas spécialement fort. J’ai dû descendre à 90 kg pour être dans la catégorie qui me convenait.

Mon niveau de force m’a permis de valider uniquement la moyenne. Heureusement qu’il y avait le soulevé de terre. Cela m’a permis de rattraper ma performance. J’ai dû faire un squat aux alentours de 140 kg à 145 kg au maximum avec une amplitude complète.

IL y avait également, un développé couché ou je devais valider un 90 kg. je le répète, je ne suis pas fort et je me suis planté dessus et j’ai craqué. Mais j’ai quand même réussi mon soulevé de terre ce qui m’a permis de valider mon examen.

Tu vois il n’y a pas forcément de corrélation entre le volume de quelqu’un, tu peux être volumineux musculairement sans être exceptionnellement fort. Il ne faut pas confondre les sports de force en powerlifting.

Les lecteurs de cet article ont également lu :

👉 COMMENT DEVENIR CHAMPION DU MONDE POIDS LOURD DE KRAV MAGA ?

Ce qu’on appelle la force authentique et la puissance que tu peux avoir en haltérophilie qui est plus technique. Même si ces sports peuvent recruter ou développer une certaine masse musculaire, ce n’est pas la même façon de travailler en culturisme classique.

Tu peux travailler avec des charges modérées voire légères. Il y a énormément de méthodes qui sont basées sur cet entraînement.

Je mangeais toujours 6 fois par jour et j’étais entre 90 kg et 92 kg. Et je me suis intéressé aux ouvrages de Christophe Carrio, avec beaucoup d’entrainements au poids de corps ce qu’on appelle callisthénie, etc.

J’ai beaucoup aimé les ouvrages de Christophe Carrio. Mais j’aime mieux les livres Emmanuel Akermann qui correspondent plus à ma philosophie d’entraînement. Il a la même philosophie que Pavel Tsatsouline mais on reparlera dans un prochain épisode.

Comme beaucoup je m’entrainais à l’aide d’internet. Et dans l’entraînement callisthénie, je suis tombé sur un ouvrage de Frank Medrano avec beaucoup d’entraînement au poids de corps.

En m’entrainant à travers son programme, je suis allé sur sa page et j’ai été choqué. Parce qu’à l’époque il avait plus de 50 ans avec un physique d’une personne de 30 ans

Que ce soit au niveau de la peau, du visage et du reste, il était impeccable. Je me suis rendu compte qu’il était végétalien. J ‘ai vraiment descendu mon poids de corps aux alentours de 88 kg, jusqu’a 78 kg avec les méthodes de Christophe Carrio.

Mon objectif ce n’était pas la masse musculaire mais plus de réussir des figures comme le drapeau, des ATR ((Appui tendu renversé), des pompes à une main, des squats pistol….

D’ailleurs il y a un bouquin que je n’ai pas réussi à avoir parce qu’il est en rupture. C’est l’entrainement d’un détenu. L’idée est de faire les exercices maitres (pompes squat traction…) sur un membre.

Pour ma part, ce que j’aime vraiment dans ce livre, c’est plus son univers. Mais je n’ai pas réussi à le trouver pour l’instant. Par le biais de Frank Medrano, je m’inspire beaucoup de l’alimentation végétalienne.

Je ne suis pas végan, parce qu’il y a toute une philosophie autour à laquelle je n’adhère pas forcément. Tu peux être végétalien sans adhérer à une cause.

Ce mode d’alimentation a duré pendant un an. Pour ma part j’avais comme un manque qui se traduisait par de la faim en permanence. Je mourrais d’envie d’inclure des œufs dans mon alimentation.

J’ai réintroduit des fromages mais pas de boissons lacté. Là-dessus c’est un grand débat. Tu l’as développé avec d’autre personnes

Les lecteurs de cet article ont également lu :

👉 LA DIÉTÉTIQUE DU KRAV MAGA ANALYSE PAR “SECRET DE NUTRITIONNISTE”

Alors sur le débat faut-il boire du lait, il y a un livre, qui s’appelle L’éveil des consciences ou comment devenir un homme libre de Frédéric Delavier (Auteur) qui est un peu repetitif mais il dit des choses intéressantes.

D’un point de vue génétique il y a des gens qui sont adapté à boire du lait. Par exemple au japon il consomme de la spiruline qui est bénéfique pour eux mais pas forcément pour toi. Je pense qu’il y a une adaptation génétique suivant tes ancêtres

Tu m’as raconté ton parcours, j’aimerais que tu me dises comment tu as mis le “fasting” en place ?

J’ai découvert le fasting sur Arte dans une émission sur le traitement du cancer qui remettait en cause les dogmes que l’on connait aujourd’hui. Comme ma remise en cause de mon approche alimentaire le fameux mangez 6 fois par jour” …

Dans cette émission il traitait le cancer par le jeune intermittent. Ce qui me paraissait incroyable, c’est le fait que le jeune durait entre 3 et 6 mois.

Pendant ce laps de temps, ils ne consommaient que des liquides comme de l’eau du thé … ce qui dépasse tous entendements. C’est que les personnes qui utilisaient la méthode du jeûne pratiquaient aussi du sport.

Alors quand on se dit que si je saute le petit déjeuner je vais manquer de force ça devient ridicule, etc.

Il expliquait que pendant le jeune il y a un système qui se met en place d’autophagie. C’est-à-dire que ton corps va se nourrit de lui-même et principalement des cellules abimé, dont les cellules cancéreuses.

Par contre, je ne me prononce pas sur la validité de la méthode. Il faudrait plus d’expérience là-dessus et plus de recul sur les effets bénéfices du jeune sur le cancer. Mais ça pourrait être une aide en plus de la médecine plus conventionnelle.

Il n’est pas idiot de penser que l’on s’intoxique avec notre alimentation, et que vaut mieux des fois ne pas manger certains aliments que de manger de la “m…” .

Après ton corps doit l’éliminer de différentes façon et cela peut se traduire par de nombreuses pathologies.

Il est possible que pour certain nutriment tu sois dans une fourchette et si tu ne les as pas tu peux être en carence. J’ai testé quelque chose avec les laitages et cela à de nombreuses reprises.

Si je prends des produits laitier j’ai une forme de gonflement des tissus musculaire. Je le traduis comme ça. cela m’empêche d’être souple même si je suis plus souple que la plupart des gens.

Je sens des limite en grand écart facial et latérale. Plus précisément dans le facial. Je ne vais pas pouvoir m’allonger à plat ventre. Par contre si j’élimine les produit laitier, je vais pouvoir me mettre à plat ventre.

Coup de pied haut Pierre Terouanne

Sans produit laitier j’ai impression que mon corps est plus relâché. Je pense que c’est une fourchette d’un certain nutriment que tu dois avoir dans le corps en carence ce n’est pas bon comme en excès.

Il faut trouver le juste milieu.

Et le fait de pratiquer des jeûnes plus ou moins long permet de réguler ton organisme pour qu’il fonctionne mieux et remettre en état certaine chose

Après ce documentaire, j’ai eu envie de tester le jeûne mais pas aussi long. Je trouvais ça compliqué de le mettre en place dans ma vie de tous les jours.

Il faut s’organiser autour de la vie de famille et de la vie professionnelle et ce n’est pas évident. Le fait de le pratiquer sur une semaine peut nécessiter de le mettre en place pendant une période de vacances.

J’attendais une période de ma vie où teste ce nouveau régime. Par l’intermédiaire de vidéo je suis tombé sur des jeûnes intermittent (ou fasting).

Le plus connu étant le 16/8. C’est-à-dire que tu t’alimentes sur une période de 8 heures et tu pratiques 16 de jeune (avec ou sans eau).

Il y a beaucoup de gens qui s’alimente de cette façon sans se l’être représenté comme cela. Par exemple, je connais beaucoup de personne qui ne prennent pas de petit déjeuner le matin et se rapproche d’un 16/8.

L’idée principalement c’est redescendre le taux de sucre dans le sang par rapport à l’insuline dans le sang.

Cela aiderait le corps à éliminer plus facilement ces lipides. J’ai trouvé l’idée valable et je l’ai mis en place tout de suite en regardant beaucoup de vidéos sur le net. Mais je trouve que l’on n’en trouve pas tant que ça.

Surtout quand tu commences à chercher dans le domaine de la musculation. Il y a une ou deux personnes qui traite du sujet mais pas plus.

Je suis tombé ensuite sur une personne qui pratiquait de l’OMAD. C’est-à-dire qu’il s’alimente juste une fois par jour. Il faut faire 2 distinctions. Avant l’OMAD il y a la worrior diet (le régime de guerrier pour les puristes…)

l’OMAD, tu pratiques un seul repas par jour et la warrior diet, elle est un peu plus permissive. Tu mets en place également un repas par jour mais dans la journée tu peux tout de même manger un fruit ou une collation, si tu en as envie.

Quand j’ai commencé le 16/8 je suis tombe très vite dans la “warrior diet“.

Au bout de 4 à 5 jours, j’ai pu basculer sur la warrior diet. Cela m’aurait semblé impensable vers trente ans ou j’étais dans la musculation classique, avec une culture totalement opposée qui est de manger 6 fois par jour si tu veux prendre de la masse.

Je pense qu’à l’époque, je t’aurais dit que le fait de mangé une fois par jour est une hérésie. C’est un manque de connaissance. C’est pour cela que j’ai commencé par le chemin inverse.

J’aime bien la “warrior diet” déjà juste pour le nom, la diète pour les guerriers sans oublier les guerrières. L’histoire à côté de ça je ne sais pas si elle vrai mais il semblerait que beaucoup de guerrier sous l’empire romain s’alimentait ainsi.

Il me parait logique de ne pas combattre le ventre plein. Et si tu as un déplacement sur objectif, c’est un moyen de se déplacer rapidement et de ne pas être fébrile. Ça rentre dans l’organisation militaire

Sans être péjoratif j’ai eu un chien très longtemps. Environ 7 ans, c’était un malinois. En fait je le nourrissais que le soir, il était athlétique.

Je me suis dit mais pourquoi je ne ferai pas pareil. Quand tu lis des bouquins sur le fasting, ils ne sont pas nombreux, ça se lit facilement.

Tu remarqueras que les études ne sont pas nombreuse. Comme il n’y a pas d’argent à gagner.

En plus, tu as des gens qui vont aller mieux en santé, ils vont forcément moins consommer. Si tu manges 3 fois par jour, tu te brosses aussi les dents 3 fois par jour.

Vive les économies 😀

Cette méthode d’alimentation te fait gagner énormément de temps, à ne plus aller dans les magasins entre midi et deux, à préparer des repas. C’est une manière de mieux repartir son temps et son énergie.

Quelles sont les bénéfices du fasting et de la warrior diet ?

Je suis passé assez vite du 16/8 à la warrior diet. C’est pas une religion, si un matin j’ai envie de mangé des croissants en famille on se fait un petit déjeuner viennoiseries.

Le lendemain je me remets sur mes rails. Et si j’ai envie de le faire deux jours de suite je le fais deux jours de suite.

Il faut considérer le “fasting” comme un outil par rapport à ton poids et la condition physique que tu veux avoir.

Pour tous les abonnés qui ne le savent pas, je suis coach sportif et je m’entraine dans une salle de sport : le samouraï 2000

J’ai été agréablement surpris parce que j’ai pu tenir une journée intense sans problème particulier.

Je le décris comme ça dès que tu es dans l’action ton corps s’adapte et la faim passe. Les filières énergétiques se mettent en place.

Ce que j’ai remarqué, que cela augment vraiment ta vigilance. Et toutes des réactions qui deviennent plus rapide. Tu trouves des solutions plus rapidement ton cerveau est en alerte.

Effectivement il y aussi des moments dans la journée le corps n’est plus en action il se relâche. Tu peux avoir une sensation désagréable. Par exemple tout à l’heure j’ai ouvert le frigo, mais en fait je n’ai pas faim.

Et je vois rien qui me fait envie. C’est juste une habitude, alors je ferme le frigo, je bois un café et mon bien être revient.

Je ressens moins le besoin de mangé dans la journée. Je pense que pour débuter ce genre de régime alimentaire, il serait plus judicieux de commencer par du 16/8.

Et quand tu te sens prêt tu peux passer à l’étape supérieure. C’est-à-dire un warrior diet ou un OMAD.

Par rapport à la sociabilisation type repas de famille, tu ne peux pas dire je ne mange pas. Alors alternative consiste à manger ce repas avec plaisir et de remanger le lendemain quand la faim se fait ressentir.

Ce saut peut durer jusqu’a 36 heures. Vous imaginez bien que dans ce cas présent les frustrations sont mise à l’écart. Le fasting permet de ne pas prendre de poids surtout après avoir dépassé la quarantaine on a tendance à stocker plus facilement le gras.

Avec mon expérience de coach sportif, je suis persuadé que faire une heure de sport par jour est amplement suffisant. Et une fois par mois je vais garder juste 3 heures de sport dans la semaine au lieu de pratiquer 6 ou 7.

À partir de ce constat, je me pèse tous les jours pour jauger mon poids et rajouter une séance de sport si je suis dans le rouge.

J’ai commencé le régime intermittent juste avant le confinement. Et je n’ai pas pris de poids je suis resté à 95 kg. juste après le confinement mon poids c’est mis à grimper et je suis passé à 99.5 kg.

Comme j’approchais les 100 kg je me suis demandé ce que j’allais mettre en place pour parce que je n’aimais pas mon corps tel qu’il était.

Donc je me suis donné un objectif : “ tu vas descendre à 88 kg mon garçon” comme je ne suis pas un vrai poids lourd. Je me sens réactif à ce poids. On peut le considérer comme mon poids de forme.

J’ai commencé à perdre 4 à 5 kg assez vite (environ 2 semaines), avec une stagnation à 92 kg

Au moment où je te parle, je suis à 90 kg, je pense que je vais atteindre mon objectif dans pas très longtemps. Ce qui est important, ce de ne pas aller trop vite.

Cela évite la rétention d’eau, mais aussi ton bol alimentaire, il compte aussi dans la balance. Le fait de faire du fasting réduit considérablement la nourriture dans le corps.

Je me rappelle à mes débuts de fasting. Je mangeais des très gros repas le soir. Avec l’habitude, tu vas diminuer les proportions. Et ton tour de taille diminue.

Quand je croisais des personnes elles me disaient que j’avais perdu du ventre. Je crois à une règle ou il est difficile de perdre 500 g de graisse par semaine. Ce qui fait 2 kg par mois de graisse. Quand tu vas te stabiliser, ce gras profond est très difficile à perdre.

J’ai lu dans le livre de Franck Ropers qu’il faut l’équivalent de 3 marathons pour bruler 3 kg de graisse. Ça veut dire que le sport est vraiment une aide précieuse mais l’alimentation reste primordiale quand tu veux perdre du poids.

Les lecteurs de cet article ont également lu :

CEINTURE BLANCHE KRAV MAGA A LU « LA MÉTHODE ROPERS évolution »

Il y a des tests qui on était fait sur des rats. Ils ont pu constater que des apports nutritif restreint permettaient aux rats de vivre plus longtemps.

Et ce n’était pas forcément une nourriture qualitative. Alors je ne dis pas qu’il faut se nourrir mal. Mais je note que le déficit calorique a des biens fait sur la longévité des rats.

À propos de mon domaine de coaching, je trouve qu’il y a des entraineurs qui sont malsains. Ils fonctionnent sur la culpabilité, mais personnes n’est un “moine”. C’est humain de craquer.

Ils sont souvent dopés et prêche des concepts qu’ils ne suivent pas.

Pour leur ressembler, il faut utiliser la “pharmacie”

Je pense que si tu as des grosses envie style “pot de Nutella”alors fait toi plaisir. Le fasting permet d’équilibrer les écarts et de revenir à un poids de forme. Cela permet par la suite de se réarmer de rigueur.

Quelles sont les erreurs a ne pas commettre quand on pratique le fasting ?

Les raisons pour ne pas suivre le fasting sont nombreuses :

Les premières que je peux te citer : c’est la dépendance à la nourriture. En suite les raisons familiales sont un bon exemple, quand toute la famille est à table, c’est difficile de ne pas manger.

Et enfin il y a tous l’aspect culturel qui rentre en ligne de compte. Tes croyances, ta façon de t’alimenter etc …

Je crois la chose suivante. Quand tu prives ton organisme, le moment où tu vas lui redonner de la nourriture de qualité, il va encore mieux en profiter.

Par exemple si tu te dis que toute les trois heures tu dois amener des protéines à ton corps. Alors imagine quand tu le mets en carence ce qui va se passer.

On peut parler de maximisation des macronutriments parce que la fourchette d’assimilation est réduite.

Cela fonctionne aussi à l’inverse pour les personnes qui souhaite aussi prendre du poids. Le stockage peut se faire aussi plus facilement si l’on met son corps en carence.

C’est un outil qu’il faut apprendre à maitriser.

Sinon il peut se produire l’effet inverse. Après un jeune trop dur ou le corps n’est pas habitué si l’on mange en trop grosse quantité le corps se met a stocké la nourriture et l’on prend du poids.

Pour ma part la règle de base c’est le 16/ 8 avec une adaptation selon ton état de forme psychologique et de fatigue.

Alors je ramène ça aussi à la philosophie krav maga.

Souvent, le midi je vois les gens en train de manger. Et je n’ai pas faim. C’est une forme de non-fragilité. C’est moi qui décide quand je mange.

On peut le voir pour les personne qui sont habitué à manger toute les trois heures. Ça devient un sacré handicap quand on les prive de nourriture.

Ça ramène à la condition du guerrier, du combattant. Il me parait essentielle de pouvoir rester quelque jour sans se nourrit et toujours être opérationnelle.

En un mot : être anti-fragile. C’est une autre forme de self défense.

J’ai un exemple qui est tragique, mais qui illustre très bien ce que je suis en train d’expliquer. Pendant la guerre de 39 40, dans les camps de concentration c’était les plus costauds qui mourrait en premier.

La plupart des survivants avaient une masse musculaire moins développé.

On remarque également que les personne qui ont vécu dans les camps de concentration et qui ont subi des conditions pénible, on survécut longtemps et son mort à un âge avancé pour nous relatés leur tragique histoire.

Je peux déduire que leurs corps c’est surement mis en mode survie.

Pour revenir à toutes ces formes de régimes. La warrior diet et l’OMAD sont à essayer progressivement. Ça reste des régimes durs et extrême. Ils ne sont pas adaptés à tout le monde.

On parle également de la fonte musculaire. Mais elle se fait après 48 heures et les mécanismes sont complexe. Le fait après d’apporter les nutriments nécessaires à ton corps il se régule automatiquement.

Le jeune doit être géré de façon intelligente surtout dans la durer et la reprise alimentaire qui doit être saine le plus possible.

Il faut également prendre en compte les différents entrainements qu’il soit de musculation ou de krav maga et voir comment ton corps réagi à cette contraire.

Les pistes à suivre j’ai regardé les vidéos de Thierry Casasnovas.

Il faut reste prudent avec le jeune ça peut être dangereux. Je vais être honnête je ne sais pas si c’est bien ou si ce n’est pas bien. Tu as une phase ultime du jeune c’est le jeune à sec. Tu ne manges pas mais tu ne bois pas non plus.

Donc le fait de ne pas boire permet de ne pas perturber la fluidité de ton sang. Et quand tes graisses libèrent de l’énergie elles vont aussi évacuer de l’eau en même temps.

Un peu à l’exemple des dromadaires ou des chameaux. Pour ma part j’ai testé des entrainements dur de krav maga orienté cross training à sec.

C’étaient vraiment dur mais je n’étais pas en subissions. Puisque c’est moi qui suis à l’origine du cours et de son intensité, contrairement à mes élèves.

Je trouve par contre qu’on manque cruellement de livres sur le sujet. Le thème du fasting sportif n’est pas vraiment couvert.

DARYUS : bon cette interview touche à sa fin

je vous donne des recommandations qui me semble vraiment importantes.

Le jeûne est à tester si l’on est en bonne santé, surtout quand on pratique une activité physique en parallèle.

Veillez toujours à ne pas être dans le rouge et nuire à votre santé. Ce n’est pas le but, le jeune doit vous apporter du bien être et pas l’inverse.

Le fait d’aller voir un diététicien et votre médecin sont un plus.

PIERRE :

J’aime tester et faire des expériences enrichissante est le jeûne en est une. Je suis en plus végétarien et cela coïncide également avec les différents jeûnes l’un n’empêche pas l’autre.

On peut être prisonnier dans une façon de faire parce qu’on pense que c’est la bonne. Mais il est de bon ton de regarder ce qui ce fait à côté.

Rien ne vaut sa propre expérience du moment tant que l’on ne se met pas en danger !!!

Je ne dis pas que le fasting c’est ce qui a de mieux. Je connais des personnes qui s’aliment plusieurs fois par jours mais ça leur convient parfaitement ce qui marche pour les un ne marche pas forcément pour les autres.

je ne fais pas l’apologie du fasting, c’est juste mon mode de fonctionnement. Et je le propose seulement à un public avertie qui a déjà essayé plusieurs méthodes d’alimentation.

Je pense que notre corps est bien plus résistant que l’on croit. Et si tu es prisonnier du manger 6 fois par jours pour conserver ton niveau de performance, la réalité est que c’est un équilibre précaire.

Parce que tu peux avoir un grain de sable qui se met dans cette machine et tout va se désarticuler dans ta vie. Si tu es capable de contrôler ton alimentation tu seras capable de contrôler d’autre chose.

Je remercie Pierre pour cette inteterview tres riche de connaissance, nous le retrouverons prochainement pour de nouvelles aventures. C’est un entrainement sur mesure qui nous attend, à l’aide d’un kettlebell…

Comme d’habitude je vous incite à passer à l’action et tester par vous-même. Commencez par le 16/8. C’est le plus facile à mettre en place.

Si vous n’avez pas le temps de lire cet article cette vidéo est là pour vous !

krav maga est-il compatible avec le jeune intermittent et le régime de guerrier ?

Audacieusement

Daryus

RESSOURCES :

Christophe Carrio

Emmanuel Akermann

Pavel Tsatsouline

Frank Medrano

C’est l’entrainement d’un détenu

Frédéric Delavier

OMAD

le samouraï 2000

Thierry Casasnovas.

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    53
    Partages
  • 53
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *